Le saXholder: Fiche technique

_____________________________________________________________________
 
Saxholder-Review from Jay Metcalf, BETTER SAX
Over the years I’ve had many different neck-straps. Several years ago, I began to notice some soreness in my neck and shoulders after long practice sessions and started trying alternative neck-straps to alleviate this. Today I’m using the Saxholder by JazzLab which is a relatively new device that is different from any of the other neck-straps I’ve used, and is the first one to effectively allow me to practice and perform with no fatigue on my shoulders, neck and back.

The Saxholder by Jazzlab
 
In my lessons, I am always telling my students to stand with good posture, relax their shoulders and keep their head and neck straight. When using a traditional neck strap, you have to fight against the downward pull on your neck. The point bearing the most pressure and weight happens to be your spine where a lot of very important nerves are. There is also quite a bit of pressure on the sides of your neck where your blood flows to your brain. These are areas where you want to avoid putting unnecessary pressure. You may have noticed that traditional neck-straps will leave dark red marks on your skin from this pressure.
The design of traditional neck-straps is therefore terrible in my opinion, and they should be avoided.
For the last 18 months or so, I’ve been using the Saxholder by JazzLab and am very satisfied with it. Initially, I found it quite odd and fiddly. It was difficult to get it to sit right and feel natural. Having read that this happens to everyone who eventually adopts this device, I continued to use it and before long, I felt at ease with it.
 
Saxholder Strong Points
 
The Hook
The hook on the Saxholder is fantastic. I love this design, and feel very confident that it won’t come undone mistakenly. It is very easy to attach and detach form the horn, and won’t mark up the lacquer of your saxophone.
 
The Adjuster
This is as good or better than on any other neck-strap I have ever tried. The adjuster can be moved easily, yet has a firm resistance. Once you choose your spot, it won’t slip down lower like just about every other neck-strap in existence. In addition, you can make tiny, micro adjustments to get your horn set to the perfect height.
 
The Abdominal Rest
This is the key element that displaces the weight of the saxophone between your shoulders and abdomen. The result is the horn feels much lighter. This mechanism can be easily adjusted to work for saxophone players of any size. I’ve seen small children using the Saxholder which is great. If you’ve ever had young saxophone students, you know how difficult it can be to find a neck-strap suitable for smaller kids. The design also allows for use by larger and taller players.
 
No Sweat!
Some of the thickly padded neck-straps out there will cause you to sweat and get over heated when doing summer time gigs and practice sessions. Being sweaty because of your neck-strap is no longer an issue with the Saxholder.
 
Excellent Build Quality
After over 18 months of daily use, I have not noticed any wear on any of the parts of the Saxholder. It appears exactly as the day I bought it. I expect that I can continue to use this device for years to come with no problems.
 
Ideal Position When Playing Standing Up
The Saxholder allows me to play the saxophone in an ideal position which is, for me, directly in front of my body when standing up. Some of the other alternative design neck-straps force the horn into an awkward position.
 
Works for All Saxophones, But Best for the Big Ones
I use the Saxholder with my tenor sax. On alto I don’t feel the need for it and have been using another well designed neck-strap. I have used it with my alto as well and it works great. Maybe I’ll buy another one to leave in my alto case. I’ve also tried it on soprano and it works fine even though it is even less necessary there. You will probably have trouble fitting the Saxholder into your soprano case. If you’re a baritone sax player, you should really give the this thing a try.
 
Will the Saxholder Fit in My Case?
At first, I thought I wasn’t going to manage to fit the Saxholder into my case since I already kept my neck in the bell. As you can see in the photo, I have a Bam HighTech Case and there is a bit of room between the bell of the horn and the exterior shell. I put the pouch with the neck in this space, and the Saxholder fits in the bell. This is an important consideration if you have an even more form fitting case.
 
Will I Look Weird with that Thing?
I have to admit, I thought it looked pretty weird at first. I quickly realized that the Saxholder has a lot of advantages over a traditional neck-strap when it comes to cosmetics. I love how my shirt collars and ties are no longer squished and pulled down like they were before. I’m no longer trying to fix my collar while on stage with tons of people watching me. The Saxholder also sits well on top of a suit jacket. I’ve not noticed any damage to any of my jackets that I’ve worn with this thing, and I do hundreds of gigs a year and only have a few different suits. Other straps I have used in the past sometimes frayed and wore out the fabric of my jackets.

Saxholder Weak Points
 
Storage
Depending on your case, you may have trouble finding a spot to store the Saxholder. Keep this in mind before you purchase. If you keep your neck inside the bell of your saxophone, you may need to find another place for it since the Saxholder will generally need to be stored there. If you have a large exterior pocket, you may be able to store it in there as well.
I do find that when being stored in the bell, the Saxholder does not scratch the lacquer of my horn since the parts are all made of plastic or rubber, and there are no sharp edges. There is also a cloth pouch included which is designed for this purpose.
 
Not Great While Seated
Personally, I play almost exclusively standing up and the Saxholder allows me to hold my saxophone in an ideal position directly in front of my body. When seated and playing tenor, we hold the horn off to one side, the Saxholder doesn’t work as well in this situation. So, if you spend a lot of time playing while seated you may not like it as much as me. To be fair, I do occasionally sit down in my practice room when transcribing and although the Saxholder doesn’t feel ideal, it still works fine. This could also be something that takes some getting used to.
 
Conclusion
If you have any neck, back or shoulder issues from playing saxophone you need to first, correct any bad posture habits. I suggest practicing in front of a mirror and video recording yourself playing to identify problems and fix them. If you want to reduce the weight of your horn, and help avoid future health problems related to playing saxophone or attempt to reduce pain you already experience, I highly recommend the Saxholder.
_____________________________________________________________________
Saxholder-Review by Danner Musikinstrumente, 4020 Linz, Austria

Le saXholder conçu par Jazzlab fait pour sûr partie des produits que de nombreux musiciens ont attendu sans savoir ce qu’ils en attendaient : Ce saXholder, en kevlar et en aluminium avional réalisé en Suisse est notre gagnant à tous égards, en ce qui concerne le maintien de votre sax.

Le saXholder versus la sangle de maintien standard

Jusqu’à présent, vous ne pouviez tout simplement pas discuter du saXholder avec des puristes du jazz. Le simple cordon était indiscutable, car il permettait de jeter librement le sax en diagonale – ce mouvement typique du sax est aussi artistique car agréable à regarder. Mais cela est aussi possible avec le saXholder. Un autre avantage, le saXholder soulage complètement vos cervicales, donc 1 à 0 pour le saXholder !

Le saXholder versus le harnais pectoral:

Le harnais libère également le rachis cervical, mais – soyons honnêtes – ce truc ne ressemble à rien. A part pour des raisons de santé, il n’y a aucune raison de jouer d’un instrument d’un si bel instrument et de ruiner cet effet positif avec une sangle ridicule : on dirait qu’on nous prend pour des chiens de traineau !
Même avec cette note prudente, cela fait 4 à 1 pour le saXholder !
 
_______________________________________
 
Roger Manins, saxophonist, on Sax on the Web (SOTW),
 

QU’EST-CE QUE C’EST?
Le saXholder est une alternative aux sangles de cou. Elle supprime complètement toute implication des cervicales en transférant la répartition du poids du cou aux épaules et au ventre.

Voici un lien vers les distributeurs australiens (je ne suis pas sûr pour les autres pays), mais vous pouvez regarder ici la liste des points de vente à côté de chez vous.

Le test du saXholder
La qualité de construction est excellente et donne une sensation de robustesse. Il est construit pour durer.

J’avais vu une pub et j’étais curieux. Personnellement, au cours des dernières années, j’ai eu des problèmes de dos et aux cervicales. Pas vraiment surprenant après 30 ans de saxophone. J’ai géré cela en faisant beaucoup de natation et de sport. Cela a renforcé le haut de mon corps et atténué les nœuds, et j’ai vu une nette amélioration. Mais soyons honnêtes, porter un saxophone lourd suspendu autour de votre cou représente une réelle charge, surtout si vous jouez beaucoup.

Un de mes amis a récemment visité Auckland, et j’ai pu brièvement tester son saXholder. J’ai été très impressionné très rapidement de sentir mon cou complètement libre, j’en ai donc commandé un.

Depuis cela, j’ai passé pas mal de temps avec lui et avec ma sangle régulière.

Je me suis retrouvé à les échanger en fonction de la situation. Pour les concerts, j’allais avec ma vieille sangle, mais pour m’entraîner : le saXholder. Par rapport à une sangle normale, le saXholder vous fait vous sentir libre au niveau de votre cou. Il ya une énorme différence et ça ne peut qu’être bon pour vous. La répartition du poids change, mais j’aime bien. La partie avant repose sur le ventre. Je trouve cela gênant, mais avec le temps je m’y suis s’habitué. Je pense qu’ils pourraient faire le support ventral un peu plus large ou rembourré (ou un peu des deux). Ou même le ramener au niveau des hanches (c’est une idée d’un de mes amis). Il peut vous irriter un peu si vous portez seulement un T-shirt, cependant, comme je l’ai dit, on s’y habitue et, vraiment, ces irritations sont tellement un moindre mal en comparaison avec les points positifs de cet appareil.

ET LE SON ?
Je pense que mon son est meilleur avec un saXholder. Pourquoi? Mon cou est libre, sans aucune restriction. Je peux souffler dans mon instrument, avec une meilleure posture debout, et mon corps est libre de vibrer avec mon sax. J’ai comparé mon jeu avec différentes sangles et j’ai évalué la perception pour les autres (différente pour chacun). Ma femme estime qu’il ya une différence importante, mais d’autres ne se prononce pas. Certains disent que ça sonne un peu plus « libre » avec le saXholder. Quoi qu’il en soit, ce que je peux vous dire c’est que je crois vraiment que si j’utilise ce produit pour le reste de ma carrière, je vais réduire de manière significative le risque de problème de cervicales, et je me sens beaucoup mieux en tant que saxophoniste avec ce support ; j’aime respirer plus amplement et le processus de production du son est pour moi grandement amélioré.

VERDICT ?
Mon verdict: Ce produit est un coup de génie. Achetez en un.

Si vous envisagez sérieusement votre carrière et votre santé (et celle de vos élèves), achetez en un – ou au moins essayer le!

PS : Jazzlab ne m’a pas offert ce produit. Je l’ai acheté au prix du marché et n’ai donc pas d’autre motivation pour écrire cet article que de partager ce merveilleux „sauveur de cou“ avec le reste des joueurs de sax.

 

_______________________________________

 
Pete Thomas, music producer and saxophonist, on taming the saxophone:
 

J’ai mentionné précédemment que la chose importante pour aider votre pauvre vieux cou est la surface de sangle en contact avec votre cou. Eh bien, avec le saXholder, rien ne vient en contact avec votre cou. En fait ce n’est pas vraiment une sangle, il s’agit plus d’un support. Comme vous pouvez le voir il ya deux „poignées“ qui prennent appui sur vos épaules afin que le poids (qui aurait été sur votre cou avec une sangle classique) soit sur vos épaules, ce qui est sûrement une situation bien plus sûr pour votre santé sur le long terme. Mais ce n’est pas tout, seule une partie du poids est déportée sur vos épaules, car il ya un appui ventral plus bas de manière à ce qu’une partie du poids soit également répartie plus bas. „Est-ce une bonne chose?“, me direz-vous. Je vais vous répondre, mais pas tout de suite.

J’ai d’abord vu le saXholder au salon Musikmesse de cette année dans le hall saxophone. J’avais déjà rencontré l’inventeur, Silvin Jancic, quand il m’a montré son Silencer pour embouchure l’an passé.

Le saXholder m’intriguait et dès que je l’ai essayé, j’ai poussé un soupir de soulagement quand j’ai senti le poids n’est plus sur mes cervicales (j’ai un bronze très lourd et saxophone ténor d’argent avec lesquels je me promène lors des salons). Toutefois, l’appui ventral a très rapidement commencé à dériver vers la gauche en glissant sur mon ventre. (Et avant de continuer à commenter, cela n’avait rien à voir avec la taille de mon ventre ! Il était juste un peu trop glissant). J’en ai parlé à Silvin, qui a dit qu’il allait travailler là-dessus. Eh bien, je suis heureux de dire que le saXholder qu’il m’a envoyé par la suite avait réglé ce souci, et en effet il reste en place au milieu de votre ventre.

Alors maintenant, qu’est-ce que je pense qu’il fonctionne vraiment bien ? Eh bien, c’est pas souvent que je m’extasie devant un accessoire de saxophone, mais je dois dire que c’est quelque chose qui m’a totalement impressionné en répondant de manière innovante aux problème de cou des saxophonistes. Je vais probablement l’utiliser comme mon porte saxophone principal.

Avez-vous besoin de différentes tailles?

Non, c’est réglable. Les poignées d’épaule sont en aluminium et peut les courber pour qu’elles s’adaptent confortablement, l’angle entre ces dernières est réglable, et l’appui ventral abdominale peut être ajusté en coulissant le support télescopique. Vous pouvez également ajuster la longueur du cordon en fonction de votre instrument. J’ai trouvé que la longueur par défaut c’était parfaite pour alto, ténor et baryton, mais j’en aurais besoin d’une juste un peu plus courte pour mon soprano (si j’utilisais une sangle pour mon soprano, ce que je ne fais pas) ou pour mon Buescher basse (dont la une bague d’accroche est très haute). Cela dit, c’était tellement confortable de jouer de la basse avec que j’ai eu envie de me lever et de marcher avec, chose que je n’avais pas déjà faite depuis longtemps, en raison de son poids.

L’appui ventral

Ceci est la véritable innovation. J’imagine les gens qui, par le passé, ont essayé de résoudre le problème de pression sur le cou par pendaison d’un saxophone sur les épaules, mais cela ne fonctionne pas car il ya trop de poids sur les épaules. L’appui ventral supporte une partie importante du poids. Est-ce une bonne chose de le transférer ainsi ? À mon avis, la réponse est un OUI retentissant! Non seulement le poids est transféré à un endroit sans relation avec la colonne vertébrale, mais je pense que cela peut effectivement encourager bon respiration abdominale et diaphragmatique car il force à conserver un abdomen ferme, même si vous êtes bien garni à cet endroit.

Il est mixte ?

Beaucoup de femmes se plaignent que les harnais de saxophone traditionnels sont particulièrement inconfortables ou peu flatteurs en raison de la façon dont ils appuient sur leur poitrine. Le saXholder n’a pas ce problème, il est pour les dames.

Il semble trop beau pour être vrai!  Où est le piège?

Eh bien, peut-être le fait que le crochet est un crochet simple au lieu d’un crochet à verrou. C’est le seul hic réel. Ceci dit, le crochet est en fait dans un métal de bonne qualité (en acier apparemment) avec un revêtement en plastique pas trop lisse afin que le sax soit mieux maintenu. Par ailleurs, le crochet est plus haut que la plupart des autres, ce qui participe grandement à éviter les catastrophes.

J’aurai également aimé que l’appui ventral soit un peu plus large afin que le poid soit mieux réparti (en particulier pour les sax baryton et basse). En dehors de cela, ma seule critique minuscule, c’est son aspect purement fonctionnel. Peut-être plus tard il y aura une version deluxe en cuir et noyer.

Enfin, je serai très intéressé de voir comment les résultats des autres tests. Mon premier ressenti est très positif, mais c’est le genre d’accessoire qui a besoin d’être éprouvé dans le temps. J’ai quelques problèmes actuellement au niveau des cervicales, et je serais très intéressé de savoir ce que pense un spécialiste, je mettrai à jour cet article lorsque j’aurai reçu les commentaires à ce sujet.

C’est un objet très élégant que je recommande vivement. Même si vous n’avez pas de problèmes de cou pour le moment, je suis prêt à parier que dans le futur il en sera autrement sans le saXholder.

 

_______________________________________

 

Qu’a dit l’expert médical ?

Ostéopathe Chris Galloway a été très impressionné par le saXholder, en disant qu’il atténué la pression sur le muscle sterno-cléido-mastoïdien (qui peut contrôler la rotation) et le plexus brachial (fibres nerveuses issues de la moelle épinière).